Comment j'ai fais pousser un chêne dans une maison

Comment j’ai fais pousser un chêne dans une maison




À l’origine du projet
 

Cela fait quelques années que je suis tenté par des tirages photographiques très grand format. Mon laboratoire étant trop petit, je n’ai jamais franchi le pas.

En mars 2019, ma sœur m’a demandé si je connaissais un imprimeur pour tirer une de mes photographies d’arbre en grand (très grand) dans le but de l’accrocher sur un mur de son loft.

Après quelques recherches sur le marché de l’impression, nous avons constaté qu’il y a une limite au format imprimable : la taille de l’imprimante, la taille des supports capables d’accueillir un tel tirage… à ce stade, ça coinçait, mais il y a forcement une solution...




Le choix argentique comme support de tirage


Pour photographier des arbres, j’utilise une chambre photographique 4x5 pouces. Cette dernière demande du temps : pour observer et comprendre le lieu de prise de vue, choisir un cadrage, pour être montée, réglée… Elle m’oblige à m’impliquer pleinement dans la réalisation de l’image. Mais quand je déclenche, le résultat est très souvent à la hauteur de mes attentes.

Tirer un négatif 4x5 pouces sous un agrandisseur donne un résultat modelé, riche en détails, avec un « je ne sais quoi » de vivant, d’organique. Mais alors deux questions se posent : la pièce peut-elle être transformée en chambre noire ? Le mur peut-il devenir un support pour une émulsion photosensible ? Pour ce projet, « oui » et « re-oui ». Mais cela ne va pas être si facile...




Quelques essais avant de me lancer

Si la solution 100 % argentique nous semblait être la plus satisfaisante pour « planter un arbre dans une maison », je me suis quand même demandé dans quelle galère je venais de m’embarquer…

Pour m’assurer de la faisabilité du projet, j’ai listé toutes les questions ou problèmes que j’entrevoyais. La chimie employée dans ce projet devait aussi respecter la santé et l’environnement. Alors j’ai cherché les réponses et les solutions.

J’ai reproduit des échantillons du mur avec des matériaux de récupération identiques, que j’ai ensuite transformé en support photographique. Les premiers essais n’étaient pas merveilleux, mais au terme de plusieurs tentatives, j’ai acquis le savoir-faire et le coup de main indispensables pour m’attaquer à une grande surface verticale.

Il ne me restais plus qu’à trouver et photographier un arbre avec lequel les propriétaires de la maison allaient vivre chaque jour, et qui corresponde au format de tirage envisagée : 4 mètres de large par 3 mètres de haut.




Une check-list, un scénario, et une bonne dose de trac

Pour effectuer un tirage directement sur un mur, il faut se conditionner à une discipline de fer. En effet, dans mon laboratoire je peux refaire un tirage autant de fois que je le souhaite, il suffit juste de remettre une nouvelle feuille sous l’agrandisseur. Par contre pour un mur je n’ai le droit qu’à un essai, pas de seconde chance possible !

Mon espace de travail serait un laboratoire étanche à la lumière, démontable, et fiable de 35m2 au sol, pour 4 mètres de haut. Et surtout, je devais avoir sur place tout le nécessaire pour travailler, de manière à garantir confort et sécurité. J’ai établi une liste exhaustive du matériel afin de me le procurer. Et si ça n’existe pas dans le commerce, je le fabrique !


J’ai écrit le scénario du chantier que je devais respecter à la lettre. Si une étape n’est pas accomplie de manière satisfaisante, il est impossible de passer à la suivante sans prendre le risque de tout gâcher.


Malgré toute cette préparation, autant vous dire que le premier jour, j’avais comme une boule dans le ventre !








Et si c’était à refaire ?

 

Je recommencerai cette expérience sans hésiter une seule seconde !

Ma sœur m’a offert un mur pour m’exprimer, c’était un bien chouette cadeau. En réalisant ce tirage au format hors norme, j’ai eu cette chance unique de pouvoir tester et valider tout ce que j’ai appris sur cette technique.


Et maintenant que je suis rodé, je ne compte pas en rester là.

Vivement le prochain mur...

Top